L’économe de FLUX PORTE bien son nom

François Cordonnier, économe de flux

Intervenant depuis trois ans aux Pennes-Mirabeau, l’économe de flux François Cordonnier fait réduire considérablement les dépenses communales en matière d’énergie. Qui veut espérer gagner de l’argent doit, la plupart du temps, en investir. C’est ce que fait notre commune depuis septembre 2011 en misant sur François Cordonnier. Membre du CPIE (Centre permanent d’initiatives pour l’environnement) du Pays d’Aix, celui-ci exerce le métier d’économe de flux. Plus prosaïquement, on parle de «conseiller en énergie partagé» car ce spécialiste de la gestion des fluides (eau, carburant, électricité…) mène sa mission sur deux villes : Puyloubier et Les Pennes-Mirabeau. Financée en partie par l’ADEME, la CPA, les conseils général et régional, elle coûte 90000 euros à notre ville pour quatre années d’interventions dont les trois premières ont largement suffi à prouver l’utilité de cet investissement.

Économies tous azimuts

«Dès le début de ma mission, je me suis penché sur les contrats de fourniture d’énergie qu’avait la Ville afin de les optimiser et qu’elle paie l’énergie à son juste prix», indique François Cordonnier. Les résultats ne se sont pas fait attendre avec 130000 euros d’économie à ce jour. Il a aussi effectué un suivi précis de consommation pour corriger les erreurs et faire rembourser les trop-perçus par différents prestataires. Bingo! 204000 euros ont ainsi été récupérés. Enfin, il réalise des diagnostics sur les bâtiments publics (groupes scolaires, centre Giono, crèches, Espace Tino Rossi…). «Je suggère des adaptations qui entraînent des économies. Elles sont présentées lors des cellules énergies auxquelles participent les services techniques de la Ville et des élus qui ont, eux, le pouvoir de décision». Depuis son arrivée, il a proposé 62 «fiches de préconisations» dont 53 ont été retenues : pose de robinets thermostatiques, remplacement de vitrages, de luminaires, isolation de combles… 21 ont déjà été réalisées: elles ont nécessité 11000 euros d’investissement pour une économie de 15000 euros. Face à tous ces chiffres qui parlent plus que des mots, il est probable que la Ville renouvelle de quatre ans le contrat de François Cordonnier qui s’achève en septembre 2015, car le chantier d’économie des flux reste immense. Un dernier exemple? L’eau. «En équipant les bâtiments communaux de matériel hydro économe, on va réduire la consommation de 10000 m3». Et ce n’est pas rien, cela représente environ 20% de la consommation des bâtiments de la commune…


Et moi, alors ?

Et si on devenait à notre échelle, dans notre quotidien, des économes de flux… C’est possible. Voici pour l’exemple cinq écogestes parmi d’autres. Et ça marche. Testez!

• Dans mon logement, je règle la température à 19°. Chaque degré supplémentaire augmente de 7% ma facture de chauffage. Mettre un pull coûte moins cher.

• Je coupe tous les appareils en veille… Et hop 50 à 70 € d’économie par an! De même, les chargeurs de téléphone ne doivent pas rester branchés inutilement. Même si vous avez un forfait appels illimités…

• Je règle mon ballon eau chaude à 60°, ce qui génère 10 à 15% d’économie. Soit environ, 80€ par an. Pas mal, non?

• Je dégivre mon congélateur deux fois par an : j’enlève simplement la glace qui s’accumule sur les parois. Saviez-vous que 0,5 cm givre augmente de 30% la consommation d’électricité?

• J’installe une chasse d’eau double débit dans mes toilettes et je fais attention aux fuites. Voilà comment économiser 10000 litres par an, 30 à 40€ et amortir rapidement l’achat de la nouvelle chasse.

Vous voulez en savoir plus? En faire plus? L’Espace Info Énergie et ses conseillers sont à la disposition des habitants du Pays d’Aix pour répondre à leurs questions concernant les économies d’énergie, les énergies renouvelables et même l’éco-construction. Conseils et services gratuits. Encore une économie !

Espace Info Energie, Les Toits de Grenade,
295 avenue Mozart, 13100 Aix-en-Provence,
tél. 04 42 93 03 69


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *